Le coin des Piriens

Hello mes Piriens adorés !

Bienvenue sur VOTRE page, celle où vous pourrez partager vos moments préférés des Syyrs, échanger et découvrir tous ces petits détails que vous allez adorer connaître!

Cette page est encore en construction, donc soyez indulgents, et n’hésitez pas à m’écrire vos suggestions pour la rendre encore meilleure 😉

Clique pour accéder à :

Blagues Piriennes (à venir)

Les collectors (à venir)

Prolonge l’aventure en découvrant les pages :

Myriam Savary

Créatrice d’Univers

{

Questions de fans

Pose toutes tes questions, et j’y réponds !

Pssst : Toi qui t’aventure dans les profondeurs de l’univers des Syyrs,
prends garde aux spoilers qui se cachent entre ces lignes !

Les noms des personnages et leur prononciation

Cosette : « Comment choisis-tu le nom de tes personnages ? Je suis aussi curieuse de savoir comment se prononcent leurs noms (Cosette) »

Pour ce qui est des noms de mes personnages, je fais beaucoup au feeling. Elio pour le soleil, Espérion pour sa connotation positive (pleine d’espoir ^^), Lianne pour le lien qu’elle crée entre deux mondes opposés,… J’aime également m’inspirer du vocabulaire d’astrophysique, comme Astre, ou encore Eclipse que tu découvriras bientôt.

Pour les prononciations, je ne connais pas du tout l’alphabet phonétique, mais je me suis inspirée du message de Cosette pour répondre :

– Arutha  se prononce « a-ru-ta »

– Ayra se prononce « a-i-ra »

– Achéon se prononce « a-k-é-on »

– Hairi se prononce « a-i-ri » (oui, j’aurais pu mettre un ï, ça aurait été plus logique ;p)

– Les Syyrs se prononcent « Lé Siir »

C’est en tout cas comme ça qu’ils sonnent dans ma tête, mais la lecture offre cette liberté au lecteur de choisir s’il veut faire différemment ! Et toi, as-tu d’autres prononciations dans ta tête lorsque tu lis ?

D'où viennent les sabres et la robe qu'Arutha offre à Lianne (spoiler T1)

Cosette : « Comment Arutha a-t-il fait pour offrir à Lianne des sabres et une robe ? Comment les a-t-il obtenus ? »

Arutha possédait à son arrivée sur Pira les sabres qu’il offre à Lianne, ainsi que tout un petit arsenal de rechange d’ailleurs, planqué quelque part en forêt au cas où (pas grand chose, mais de quoi se débrouiller si besoin^^)

Pour la robe, j’ai hésité à faire en sorte qu’il l’ait avec lui également, en utilisant un bracelet qui peut ‘aspirer’ le vêtement et le ‘recracher’ sur le porteur, cependant il aurait fallu expliquer son origine et je ne veux pas trop m’attarder sur le passé d’Arutha à ce moment, je ne voulais pas vraiment non plus que la robe ait une « histoire » lourde à porter pour Lianne. Arutha aurait également pu aller demander à Astre ou Elio de lui en fournir une, mais cette solution me semblait peu probante, car les deux princes ne sont pas encore très proches.

Du coup, voici ce que je m’étais racontée pour que cela soit plus vraisemblable :
Dans son arsenal de secours, il y a quelques pierres précieuses qui lui servent de monnaie d’échange en cas de besoin. Il en a pris quelques unes pour acheter la robe. Il a trouvé ce qu’il lui fallait sur le marché de l’astroport, ce qui lui a permis d’éviter d’avoir à demander un service. Hop ! C’est qu’il est débrouillard, notre Arutha !

Les mères d'Elio et Arutha (spoiler T2)

Agnès : « Je me posais des questions sur les mères de nos 2 princes. Qui sont-elles ? Qu’est-ce qu’elles leur ont apporté ? Les ont-elles connues ? Arutha je crois un peu. C’est une des questions qui me tarabuste depuis un moment. Il faut aussi des maman (ou une figure féminine ) pour faire un homme. »

Arutha n’a pas connu sa mère, qui a été tuée après sa naissance, comme toutes les mères d’un prince impérial. Ayant grandi sans l’amour maternel, il aurait pu tourner comme ses autres frères, mais c’est la nourrice qui s’est occupée de lui qui a su lui apprendre secrètement le bonheur de s’attacher à quelqu’un et la douceur de se sentir aimé. La mort de la nourrice fermera son cœur… Jusqu’à Kara – au destin tragique – puis enfin Lianne !

La mère d’Elio, elle était la seconde femme du roi Saï. Il se trouve qu’en construisant l’histoire de l’univers, sa mort s’est malheureusement imposée. Elle a été tuée lors d’une tentative d’assassinat sur le roi. Elio était alors très jeune. Il possède quelques souvenirs de sa mère, ce qui lui permet notamment de ne pas ressembler à son père. Le roi n’aimait pas sa seconde femme, c’était un mariage de convenance. C’est aussi pourquoi Elio ne cherche pas du tout à se marier à l’heure actuelle.

Comme tu le vois, malgré leur absence, les mères des deux princes ont en effet eu une influence sur les hommes qu’ils ont pu devenir… pour notre plus grand plaisir j’espère !

Au fait, tu es plutôt Elio ou Arutha… Ou les deux à la fois ?

Gagner sa vie en tant qu'auteur

Stéphanie K.:  » Est-ce que ton métier d’auteur te permet de vivre ? « 

Un auteur touche environ 1€/1,70€ par livre vendu 20€. Pour un livre poche, c’est encore moins. Cela te donne une idée du nombre de ventes qu’il faut réaliser pour pouvoir vivre de l’écriture. Ajoute à cela le fait que l’auteur est payé bien souvent une seule fois par an, en juillet, pour les ventes de l’année précédente.

Ainsi, bien que j’ai le bonheur de voir mes livres publiés, je ne gagne pas encore assez pour en vivre, loin de là. Pour cela, il me faudra avoir bien plus de romans à mon actif. Et avec ma tendance à écrire des pavés, ce n’est pas pour tout de suite ! (Je ne ne gagne pas plus pour un tome 3 de 750 pages que pour un tome 2 de 370 pages)😅

Cependant, il faut savoir que chaque nouvelle sortie va stimuler la vente de tes livres précédents. Par contre, si tu arrêtes d’écrire, tes livres sont ensevelis par la masse des nouvelles sorties. Pour vivre de tes droits d’auteur, il faut donc écrire en continu et publier régulièrement de nouveaux romans. C’est un engagement à long terme ! Mais j’aime profondément l’écriture, et ne suis pas prête de m’arrêter 😁

Pour compléter mes revenus, je suis également réserviste dans la Marine Nationale🌊. C’est un métier où je suis toujours en mouvement et où je rencontre de nombreuses personnes. J’aime énormément cette différence avec le métier plutôt solitaire de l’écrivain, car cela m’apporte un ✨équilibre✨ essentiel à ma vie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

myriam savary

Myriam Savary

L’auteure

Ancienne ingénieure militaire, maman poule, professeur des écoles, Myriam Savary est une amoureuse des livres et des histoires qui transportent…

Votre Cadeau !

Deux nouvelles gratuites offertes par l’auteure

Plongez dans l’univers des Syyrs et découvrez le passé d’Ozalee et de Kao

Le BLOG

Les derniers articles

Pin It on Pinterest